mercredi 26 mars 2014

Survival mode


Un vendredi 21 mars, c'était le printemps 2014 qui commençait... Quant à moi, je songeais tristement à mes espoirs, encore et encore... Vaillamment bats-toi petit soldat !

Survival mode now, so little
We advance groping and without horizon,
Solutions are so much lacking,
And Sufficient unto the day is the evil thereof!
It seems to me

CARPE DIEM

Avoid thinking, a lot,
The head is hidden in the sand, a little,
We forget, we pretend that all is well,
Lot of discussions are avoided
Because often thereof end up in stupid arguments
That's no good, it is so fruitless ...

CARPE DIEM

My lover is not at all well, me neither.
But the feelings are there, still going strong,
I love you so much, so long time ago ...
And if our hopes were winners
And if, what if ...

CARPE DIEM

So many projects, struggles, battles
For so long now
So much hopefully which had disappointed,
Tomorrow is another day
Tomorrow it will be fine, it should, it must, I do
We believe, again and again...

lundi 10 juin 2013

Découverte d'un mot barbare...

PRO-LAPSUS !
Je suis très touchée par ce que je vis ces derniers jours, j'essaie de laisser tout ça sortir pour me libérer et être plus moi-même, c'est à dire la fille qui fait rire, qui sourit et qui est toujours de bonne humeur...
Je me sens totalement dé-féminisée et incomprise par mon chéri, moralement écroulée et si je pouvais me laisser aller je crois bien que je serais capable de pleurer toute la journée "parce qu'en plus là, je suis une chochotte, ouais!"
C'est psychologiquement très déstabilisant cette sensation de tomber en ruine ou de "pourrir" de l'intérieur, j'y vais fort mais c'est un peu malheureusement l'état de désarroi dans lequel je navigue en ce moment, ... cet instant T de ma vie.
Mais pas de panique, Chocolatine, tout va rentrer dans l'ordre, juste un petit moment pour digérer et prendre du recul sur l'info...

lundi 3 juin 2013

Thyroïde et hypo, ... quant au mental ?

Je lis quelque part...

La thyroïde est une glande endocrine qui sécrète des hormones dans le sang afin d'assurer le bon fonctionnement de divers organes. Elle est située sur la trachée au niveau du larynx, à la base du cou. La thyroïde représente notre capacité d'expression, notre créativité. Elle permet l'équilibre, le juste milieu dans tous nos modes d'expression. 
Un problème thyroïdien peut être en lien à de la difficulté d'exprimer nos besoins, ce qui a de l'importance pour nous. Cela peut aussi correspondre au fait de vouloir montrer nos capacités, de vouloir être reconnus au travers de celle-ci.
OOPS !

Je lis encore :

"L'hyperthyroïdie est une maladie caractérisée par la production excessive d'hormone, ce qui provoque divers symptômes. Les plus fréquents étant la nervosité, la perte de poids, la transpiration excessive, l'anxiété et les troubles du sommeil.

Une personne atteinte d'hyperthyroïdie est souvent celle qui va tout mettre en oeuvre pour atteindre les objectifs qu'elle s'est fixée avec la volonté de démontrer aux autres ce dont elle est capable. Elle en oublie ses besoins de repos et se retrouve vite à cours d'énergie, voir exténuée.  Il y a en elle une croyance qui l'amène à penser que pour être aimé il lui faut prouver et démontrer sa valeur, ce qu'elle fait souvent au détriment de sa santé." 

À MÉDITER !

samedi 3 novembre 2012

Poème d'un soir, bonsoir...

Et des milliers de pensées
Qui volettent au dessus de ma tête,
Arrachées à mon âme naufragée,
Vidant mon cœur,
Suis juste en manque de douceur...
Mon cerveau s'effeuille
Comme un arbre, une fleur,
Combien de temps me reste il encore,
Pour cacher mes maux, faire croire aux miens,
Que je nage dans un bonheur immense,
Moi petite souris qui me dessine en gris,
Je crois vraiment que c'est ma dernière danse...

dimanche 6 mai 2012

Ombre et doute...



« Tout corps traîne son ombre et tout esprit son doute. » a dit un jour Victor Hugo (Extrait du Philosophie prose) ... Et moi j'ai pansé mon âme en écrivant quelques mots:

Quand la fatigue l'envahit
Que le doute l'habille,
Et que l'incertitude la coiffe,
Ses nerfs prennent le dessus,
Elle ne sait pas se taire
Après s'être si souvent laissé faire …
Certaines situations lui échappent
Et elle voit bien qu'elle surprend,
Elle voit bien qu'on la juge,
Elle, la fille à qui on en demande trop,
Celle qui ne sait dire que oui,
La fille dont on rit si souvent
Si bien qu'à la longue,
Ça peut en devenir blessant…

Elle n'en finit jamais de vouloir faire plaisir,
Mais elle s'efface aussi, pour laisser passer…
Elle sait prendre les restes,
Quelques miettes ça et là …
Elle sait aussi se contenter de rien!
Elle finit avec un peu de temps par les trouver,
Les circonstances atténuantes,
Pour ceux qui l'ont blessé.
Elle n'a pas une once de rancune,
Elle demande trop à la lune,
Elle pardonne…
Mais pas les autres!

Elle, la fille qui sourit tant,
Ne peut-elle être humaine parfois…
Tout simplement?
Est-elle à sa place dans le monde du chacun pour soi?
Elle est loin d'être parfaite,
La fille qui ne dit pas souvent non.
Plutôt nantie d'un sale caractère,
D'une sensiblerie exacerbée,
Une faiblesse ou une force ?
Elle ressent tellement la peine des autres,
Que parfois, ...
Elle ne comprend pas comment
Les autres peuvent rester aveugle,
À la fille qui fait le triste clown
Et face au mal être qui l'étouffe…

ELLE EST SEULE !


mardi 13 mars 2012

La transparence...

C'est tellement bien de penser à ceux qu'on aime,
Quitte même à s'oublier au passage,
Mais attention, un jour ou l'autre,
On ne comprendra pas pourquoi,
Alors qu'on a tant donné et qu'on donne
Et donnera tant encore,


On ne comprendra pas pourquoi,
Aucune de ces personnes tant aimées
Ne vous remarque alors,
Ou ne vous entend, ni ne vous écoute, ou
Ne vous parle et vous répond...
Aucune d'elles ne fera attention à vous,
Comme vous, vous l'aviez si souvent fait pour elles toutes...

À part peut-être lui, dans le silence de votre peine,
Votre ange gardien, votre MOI intérieur, votre petite voix,
Lui qui vous dit si souvent: "occupe toi de toi mon amie,
Arrête de ne penser qu'aux autres,
Car personne ne fera jamais pour toi ce que tu fais à autrui"...

lundi 6 février 2012

Douche froide


... ou "personal sense of community"!

Des petites choses qui agacent, et qui finiront par me lasser, me faisant entrevoir le visage caché de certains. Je lis "La douche froide est un bon exercice d'endurcissement..." et cela me fait sourire, n'est ce pas un message qui me serait destiné !
Quand il s'agit de la toilette, cela ferait fondre les calories dit-on ou ailleurs on peut lire "La douche froide s'avère être un remède naturel pour doper notre organisme et préserver notre santé."
Mais quand il s'agit de la valeur abstraite de la citation comment peut-on l'anticiper ?
Je m'interroge me disant que peut-être cela peut me donner matière à réflexion sur la personnalité de chacun, et la mienne aussi bien entendu. Je suis bien naïve de croire que les gens puissent s'accepter tels qui sont dans la simplicité et la bonne humeur.
Je suis si lasse de faire les points de suspensions ou l'agent de coordination entre certaines personnes. Bien malgré moi souvent, car bien trop naïve et si désireuse dans mon petit cœur que tous se respectent dans le respect de ce que chacun peut être avec son ego. Je veux aider une "abstraction" qui ne devrait pas l'être, et c'est certainement présomptueux de ma part. J'ai un gros travail à faire sur moi même sans tomber dans l'indifférence bien sûr !!!

Différentes formes de groupe...

"Le premier groupe reste la famille bien sûr. Chaque village, chaque ville, chaque pays, constituent à leur tour un groupe, jusqu'à l'humanité tout entière. Plus le groupe est grand, plus la dispersion de ses représentants est grande, et plus les difficultés à le faire vivre correctement sont grandes. Toutefois, si historiquement, les terriens n'avaient pas l'impression de faire partie d'un tout, aujourd'hui, quoi qu'en pensent les pessimistes, les hommes et les femmes se sentent solidaires, ne serait-ce que dans les circonstances dramatiques, ce qui est déjà un grand pas." C'est une texte qui me fait m'interroger.
Je lis encore "un groupe est un ensemble de personnes ayant des caractéristiques communes ou bien des buts communs." Par exemple celui de passer une bonne soirée lors d'une sortie à 20 personnes.
"Le groupe est le seul moyen pour un être humain de se valoriser," c'est pas totalement faux me dis-je mais pas totalement vrai non plus si on ne gratte pas un peu derrière. "C'est donc naturellement qu'il cherche à le former ou à en faire partie, dans l'espoir d'en tirer quelque avantage. De multiples formes de groupe existent, avec une diversité infinie d'objets et d'objectifs."
"Les hommes peuvent faire partie d'un groupe par nécessité, par force, sans avoir l'impression d'en faire partie,"... et c'est là souvent mon impression personnelle, car je ressens beaucoup de choses que je ne peux expliquer, ou que j'expliquerai souvent après ou peut-être jamais, et je ne désire pas m'y attarder. "Ou au contraire faire partie d'un groupe c'est s'engager volontairement, consciemment, dans une structure dans laquelle les hommes peuvent se réaliser, s'occuper utilement, ou simplement se distraire."
Moi la grande rêveuse naïve je crois qu'en quelques "clic-clac ko-dac", mes clichés et leur partage vont permettre à tous de retrouver cette ambiance bonne-enfant que j'avais crue ressentir la veille tout au long d'une belle soirée. Et bien non, je jette l'éponge, et mon appareil photo va se mettre en vacances !
Je me dis que j'en fait trop ... alors faut que j'arrête, et mon premier sentiment avant de partir à la soirée était le bon... J'avais pas envie d'y aller !!! Il faut parfois écouter sa petite voix...

Conditions de réussite d'un groupe

  • "La première condition pour qu'un groupe réussisse, de manière authentique donc durable ses activités, est que ses membres s'acceptent tels qu'ils sont, sans préjugés, sans préférence ni discrimination, n'ayant qu'une intention, celle de travailler ensemble, dans la même direction, pour atteindre un même objectif."
  • "La deuxième condition est l'abandon du désir personnel arriviste et du désir de reconnaissance du travail effectué; le philosophe romain Sénèque (2ème siècle av J.C.) a dit: "Celui qui a rendu un service doit se taire, c'est à celui qui l'a reçu de parler." Je le travaille tellement ça, que parfois je suis fatiguée de me sentir exclue et sans reconnaissance, c'est mon égo sans doute qui me titille...
  • "La troisième condition est la capacité de chacun à travailler ensemble avec ses différences, faisant de la diversité non un obstacle mais un atout, et d'accepter que les personnes les plus compétentes soient les plus à même de donner les grandes orientations, sans perdre de vue les remarques de bon sens des plus humbles."
  • "La quatrième condition est de ne pas parler à tort et à travers, et surtout de ne pas penser à tort et à travers, car l'énergie dispersée en critiques non constructives, en hypothèses, en tergiversations, est colossale et dessert l'objectif à atteindre."
    C'est le pourquoi de l'existence de ce blog, je me décharge sans atteindre personne de mes connaissances ou relations, je ne risque pas ainsi de faire passer ma tristesse ou ma mauvaise humeur sur les personnes que j'aime.
Parfois j'ai le sentiment qu'une seule personne, ou pas, peut comprendre ce que je tente d'expliquer, maladroitement sans doute. Écrire me permet de faire diminuer ou de faire retomber la pression. Mais la tristesse face à l'incompréhension est plus difficile à nettoyer dans son âme. Mais surtout, il faut que j'arrête de voir l'esprit d'équipe là où il n'y en a pas !!!